Comment développer ses performances commerciales grâce à la 3D

L’utilisation de la 3D tend à se généraliser et ouvre de nouvelles perspectives dans le développement commercial des entreprises. Découvrez les utilisations possibles de la 3D à moindre coût pour booster vos performances commerciales.

 

Le recours à la 3D se fait souvent dans les industries de pointe comme l’aviation ou l’industrie automobile. Elles disposent en effet de moyens importants afin de mettre en place des dispositifs comme le CAVE – outil de réalité virtuelle en 3D. Mais ce n’est qu’un début ! L’utilisation de la 3D tend à se généraliser et ouvre de nouvelles perspectives dans le développement commercial des entreprises. Découvrez les utilisations possibles de la 3D à moindre coût pour booster vos performances commerciales.

 

Comment développer ses performances commerciales grâce à la 3D

 

Le CAVE : un outil de réalité virtuelle en 3D d’aide au développement

Le CAVE (Cave Automatic Virtual Environment) – littéralement outil de réalité virtuelle en 3D – est un outil numérique d’aide au développement. Le simulateur permet la reconstitution de divers environnements à des fins industrielles ou scientifiques (simulation d’habitacles, manipulation d’outils, visualisation augmentée, design interactif, tests grandeur réelle…) grâce au caractère immersif de la 3D.

Dans l’industrie automobile, il est par exemple utilisé afin d’optimiser l’ergonomie et la visibilité des véhicules. Dans ce cadre, le simulateur a pour vocation de limiter le nombre de prototypes physiques. Ces derniers sont en effet coûteux à construire et nécessitent un délai de fabrication relativement long.

 

Le CAVE : un outil de réalité virtuelle en 3D d’aide au développement

 

Un investissement important réservé aux grandes entreprises ?

En France, Dassault Systèmes et Renault disposent déjà d’un tel dispositif. Mais cela reste très rare compte tenu du coût très élevé du simulateur. Aux Etats-Unis, Ford a également son outil de réalité virtuelle en 3D. Installés dans un poste de conduite factice, les ingénieurs sont équipés de lunettes à verres polarisés et de détecteurs de mouvement à infrarouge. Sur chacun des trois murs, ainsi qu’au plafond, sont reproduits l’habitacle ainsi que l’environnement extérieur (luminosité, piétons,…) de la voiture. De cette manière, les équipes de développement ont la possibilité d’évaluer la visibilité d’un futur véhicule.

Le simulateur nécessite un total de 12 PC pour son fonctionnement, 8 projecteurs (2 par écran) totalisant plus de 61 millions de pixels sur une surface totale de 28 m². Chaque session nécessite environ 60h de préparation avant de pouvoir commencer le travail de simulation.

 

La technologie 3D ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine commercial

Bien que le CAVE constitue un investissement important, il est très utile en interne pour la Recherche & Développement. Une fois les modèles 3D validés techniquement grâce à l’outil virtuel, ils peuvent être interfacés avec des outils de configuration commerciale. C’est dans ce domaine que Serious Factory apporte son expertise. Le spécialiste de la 3D propose en effet un configurateur de produit, le 3DPC, qui apporte aux entreprises une solution performante de présentation et de mise en avant de l’ensemble des caractéristiques d’une gamme de produits. La solution permet ainsi de personnaliser, visualiser et manipuler, de manière interactive et intuitive, tout type de produit (véhicule, meuble, vêtement, équipement industriel…). La puissance de la 3D temps réel facilite l’identification de la meilleure déclinaison possible et accélère de ce fait la prise de décision.

Et ce n’est qu’un début. La 3D s’invite partout désormais. On la retrouve dans les magasins physiques avec l’émergence de cabines d’essayages virtuelles. La 3D prend également de l’ampleur sur Internet que ce soit sous la forme de boutiques virtuelles ou de véritables salons virtuels. La 3D et la vente font décidément bon ménage.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Sources : Le Blog Auto (20/05/2013), The Inquirer (20/05/2013)