Digitalisation et développement des compétences : enjeux majeurs pour l’avenir des RH

////Digitalisation et développement des compétences : enjeux majeurs pour l’avenir des RH

86% des décideurs RH pensent que leurs métiers vont évoluer vers le développement des compétences, selon la dernière étude d’IMDRH. Les nouveaux modes de formation comme les Serious Games et autres jeux de rôles ont également le vent en poupe. Ils sont en effet vecteurs de motivation et d’engagement pour les collaborateurs. Face à ces enjeux, découvrez quel sera le DRH de demain…

 

Digitalisation et développement des compétences : enjeux majeurs pour l’avenir des RH

 

Le digital : une opportunité pour les décideurs RH et l’entreprise

Selon l’étude réalisée par l’IMDRH (Institut du management des ressources humaines) sur un panel de 237 décideurs RH, près de la moitié d’entre eux (45%) pensent qu’une expérience dans « une autre fonction d’encadrement » pourrait être un réel plus pour les RH. A l’avenir, cela leur permettrait d’être plus polyvalent et d’avoir une vision plus globale de l’entreprise.

Une meilleure utilisation et maîtrise du digital devient également indispensable pour les entreprises souhaitant se tourner vers l’avenir. Sur ce sujet, près de la moitié du panel (46%) se sent plutôt à l’aise avec les évolutions des technologies, mais 32% reste encore mal à l’aise face à cet enjeu. D’ailleurs, les compétences du DRH de demain les plus citées sont en priorité sont le digital, puis l’adaptabilité et la créativité. Et plus précisément, seuls 26% des décideurs RH pensent encore que leurs services sont moins innovants que les autres. Le digital apparaît donc comme une opportunité pour répondre aux enjeux de l’innovation dans leur quotidien et pour l’entreprise.

 

Le développement des compétences : un enjeu majeur pour les RH

Quand les RH s’expriment sur l’évolution de leur métier, 86% pensent qu’il va évoluer vers le développement des compétences, 56% vers la communication et 42% vers la gestion sociale. Le développement des compétences et la formation sont devenus des points très importants au sein des entreprises car ils sont synonymes d’évolution et de performances à long terme.

L’étude précise aussi que 30% des questionnés est convaincu « du bien-fondé des méthodologies d’apprentissage » par le jeu (Serious Games ou jeux de rôle) et 50% l’utilisent déjà dans leur propre entreprise. De plus, 12% prévoit déjà de les utiliser dans le futur. Ce chiffre nous montre que cette tendance se confirme et s’intensifie vers davantage d’usages. Les Serious Games sont en effet des outils efficaces en entreprises car ils permettent d’encourager la motivation et l’engagement des apprenants grâce à des formations ludiques et pertinentes.

 

Serious Factory et le développement des compétences

Avec l’arrivée sur le marché de nouveaux outils pour le développement des compétences, les RH peuvent désormais, grâce à des logiciels auteurs, créer leurs propres scénarios pédagogiques pour les intégrer dans leur programme de formation. Cela va permettre de personnaliser les contenus de formation pour les apprenants afin qu’ils travaillent leurs compétences face à des mises en situations concrètes.

Serious Factory a ainsi conçu le logiciel auteur VTS Editor permettant de créer des simulateurs immersifs et personnalisés en fonction du métier des apprenants. De plus, grâce à sa nouvelle version 2.2, le logiciel auteur permet aux concepteurs d’optimiser leur temps de création pour se concentrer sur la variété des scénarios et l’efficacité pédagogique des projets.

Avec VTS Editor, la mise en place de « feedbacks » qualitatifs par un coach-avatar dans la simulation permet par exemple d’évaluer directement les apprenants et ainsi de les faire progresser dans la mise en pratique de leurs connaissances.

Serious Factory et le développement des compétences pour les RH

 

Source : Observatoire de l’IMDRH, (29/11/2016)