Interview de Benjamin Laroche : Comment le Digital Learning peut-il faire évoluer la prévention des risques dans le BTP ?

  18 septembre 2018 |  La rédaction  Actualités Immersive Learning

Les responsables RSE font face à de nombreux enjeux de formation dans le secteur du BTP, notamment mis en lumière par le plan Horizon 2020. En effet, le fort turnover implique des besoins réguliers en formation et surtout adaptés aux usages des apprenants. Benjamin Laroche, expert en Digital Learning au sein de Serious Factory, explique au travers de cette interview comment la formation digitale s’allie parfaitement à l’excellence opérationnelle de la formation présentielle pour offrir une montée en compétence rapide des apprenants.

Quels sont les nouveaux enjeux du BTP, aujourd’hui ?

BenjamionBenjamin Laroche : Depuis quelques années, on observe une véritable prise de conscience des entreprises du BTP concernant la prévention des risques courus sur les chantiers. Que ce soit à travers le plan Horizon 2020, ou avec investissement. Il y a aussi une véritable volonté des entreprises de renforcer leur RSE et d’avoir un plus grand respect de l’environnement. Cela passe ainsi par une bonne sensibilisation des ouvriers.

Quels sont les enjeux de la formation dans le secteur du BTP

Les enjeux dans la formation sont nombreux. On pense évidemment à la prévention des risques sur les chantiers et à la sensibilisation à l’environnement. Un accident sur un chantier peut être mortel. Le BTP est ainsi un des secteurs professionnels où il y a le plus d’accidents mortels. Il y a donc un véritable travail de sensibilisation à une vigilance accrue de la part des ouvriers sur leurs lieux de travail.
Un deuxième enjeu de la formation est le bon maniement des machines lourdes. En effet, il y a de nombreuses machines qui nécessitent une véritable formation complète pour un usage sans risques. Une mauvaise utilisation de ces engins de chantier peut accroître les accidents.
Enfin, on observe depuis quelques années une augmentation des formations des chefs d’équipes, au management et à la gestion des situations de crise.

Quelle est la plus-value d’une formation digitale dans un métier/milieu aussi pratique que le monde du BTP ?

Aujourd’hui, la majorité des formations est en présentiel. Elles sont coûteuses en temps et en argent. On mobilise ainsi le temps de l’ouvrier et du formateur, il faut une salle ainsi que tous les supports de formation nécessaires. Tout l’intérêt d’une formation digitale est qu’elle est peu coûteuse, disponible à volonté et réutilisable. Les modules de formation sous formes digitales sont ainsi constamment à la disposition des ouvriers, et ne nécessite pas un support présentiel. Cette facilité à déployer le module, crée ainsi une véritable facilité d’accès à la formation.
De plus, il peut s’avérer parfois difficile de former des ouvriers à des situations de crises. En effet, il est difficile de projeter les ouvriers dans un cas d’accident risqué. Le digital permet une simulation totale pour une vraie prise de conscience.

Comment se passe concrètement le déploiement de ces modules de formation ?

Aujourd’hui, il existe de nombreux outils digitaux qui aident les travailleurs du BTP. Ces derniers sont donc presque tous équipés de tablettes et de smartphone. Avec des modules de formation conçus avec VTS Editor, le déploiement est vraiment simple puisqu’il se fait aussi bien sur mobiles/tablettes que sur ordinateur. Plus besoin de réunir tous vos ouvriers dans une salle. Ils peuvent se former à tout moment, à tout endroit !

N’est-ce pas difficile d’adapter un métier pratique en simulation digitale ?

Avec VTS Editor, le procédé est vraiment simple : on propose de véritables simulations de situations. Nous sommes partis du postulat qu’un apprenant retient 10 à 20% de ce qu’il voit, 90% de ce qu’il fait et pratique. En immergeant l’apprenant, on a ainsi beaucoup plus de chance de retenir les bonnes pratiques en cas de situation à risque.
Le propre de VTS Editor, est de proposer un outil de conception de modules de formations innovant, facile à prendre à main. Avec l’aide de nos experts, vous pouvez réaliser des modules intégralement en un temps minime.
La simulation digitale devient justement un avantage, même dans un métier pratique comme ceux du bâtiment, car permet de projeter l’apprenant dans des simulations digitales de situations qu’il va être amené à connaitre en vrai. On peut enfin souligner, que pour la gestion des situations dangereuses, le Serious Games prend tout son sens, car permet un entraînement sur des situations à risques, difficiles à reproduire en formation présentiel.

Quels sont les différents types de modules de Serious Games auxquels on peut penser dans le monde du BTP ?

Selon moi, il faut développer des modules de sensibilisation pour les chefs d’équipe, les conducteurs de travaux et les chefs de chantier, sur la sécurité et les bonnes pratiques à inculquer aux apprenants, ainsi que sur le management en situation de risque, et sur les réactions des ouvriers.
On peut évidemment penser à des modules sur des cas pratiques, des situations à risques en fonction des différents métiers ainsi que des modules sur le respect des EPIS (Casques, Masques, Gilets Jaunes, etc. …).
Enfin, il essentiel de proposer des modules d’utilisation du matériel technique et des engins de chantier ainsi que des modules qui sensibilisent au respect du matériel.

Avez-vous des exemples concrets de formation digitale dans le BTP ?

Le Gouvernement de Hong Kong et le Conseil de L’industrie et de la Construction ont décidé de mener une campagne nationale de prévention des risques sur les chantiers. A cette occasion, ils ont confié à Serious Factory et MTECH Engineering Co. la conception d’un Serious Game ayant pour objectif d’atteindre le « Zéro accident ». Diffusé sur internet à plus de 30 000 travailleurs sur internet, le projet a reçu de très bon retours de la part du public.
Plus récemment, nos équipes en interne ont créé un Serious Game appelé « Zéro risque » dans lequel l’apprenant incarne un responsable HSE en visite sur un chantier. Il a alors pour responsabilité de veiller au respect des règles de sécurité et à rappeler à l’ordre les différentes personnes présentes si besoin. Simulation à la première personne, elle oblige à avoir une grande attention aux détails (le moindre panneau a son importance dans le déroulé du scénario). C’est un comportement à répliquer dans la vraie vie, il est donc extrêmement pertinent de s’y entraîner virtuellement.

Image_article_BTP

Exemple de Serious Game sur la prévention des risques sur les chantiers 

A long terme, comment la formation digitale peut-elle transformer les métiers du BTP ?

Comme je le disais au début, il y a une véritable prise de conscience des entreprises. Aujourd’hui, il faut qu’il y ait une validation des acquis des ouvriers. Les risques doivent être connus et bien appréhendés par tous.
Toutes les grandes entreprises se projettent de plus en plus dans l’avenir avec la réalité virtuelle. On peut penser à des simulations toujours plus poussées pour l’apprenant. Plus l’expérience d’immersion est forte, plus l’apprenant retient les bonnes pratiques et peut les appliquer dans la vraie vie, réduisant ainsi considérablement la dangerosité des métiers du BTP.

Si vous aussi vous souhaitez dès aujourd’hui concevoir vos propres simulations 3D et Serious Game, vous pouvez télécharger notre version d’essai gratuite :

telecharger_vts