6 facteurs clés pour choisir le meilleur outil auteur en Digital Learning

  28 septembre 2018 |  La rédaction  Actualités logiciel auteur

Les logiciels auteur ont réussi à répondre aux besoins des entreprises désirant internaliser leur production de contenus de Digital Learning. Ceux-ci permettent d’offrir à leur apprenant des contenus pédagogiques personnalisés et évolutifs en fonction des évolutions de leurs marchés. Le choix d’un outil auteur performant devient indispensable pour faciliter la création de dispositifs innovants de type Serious Games ou simulateurs. Cet article vous donne davantage de détails sur les facteurs indispensables pour répondre à ses enjeux.

1) Travailler les compétences de vos apprenants

Un logiciel auteur doit laisser la liberté aux concepteurs pédagogiques de définir les compétences nécessaires à évaluer dans les scénarios pédagogiques. Par exemple, nous savons que les conseillers-vendeurs doivent maitriser à la lettre les solutions à commercialiser et avoir un excellent relationnel. Il est pertinent que les apprenants puissent développer ces softs skills (l’empathie, l’écoute, la gestion du temps, l’esprit d’entreprendre, etc.) dans le cadre d’une relation client optimale. L’outil auteur doit permettre d’adresser ces compétences comportementales qui feront de vos modules des dispositifs efficaces pour développer les savoir-être.

2) Choisir parmi un large choix de personnages virtuels

La proposition d’intégrer des personnages virtuels dans les simulateurs peut favoriser l’immersion et donc l’attention de l’apprenant. Plus les personnages sont réalistes, plus l’apprenant pourra s’identifier et s’engager dans ses expériences. Prenons comme exemple une formation dans le BTP. Pour une immersion optimale, les concepteurs pédagogiques doivent proposer des personnages portant une combinaison en adéquation avec les réglementations en vigueur. Dans la même logique, il est pertinent de proposer des personnages de type médecins ou infirmières pour une simulation pédagogique dans l’univers médical.

3) Dynamiser ses expériences avec des éléments multimédias

Les logiciels auteur doivent offrir aux concepteurs une diversité de choix de supports multimédias, tels que des voix personnalisées, des textes ou encore des vidéos, pour renforcer l’interactivité. Ces éléments favorisent la création d’univers plus immersifs pour les apprenants. Pensez à introduire des effets sonores, des vidéos explicatives et importer des doublages professionnels dans vos scénarios. Dans ce sens, les apprenants se retrouveront dans des simulations pédagogiques impactantes et immersives.

4) Faciliter la traduction et intégrer une dimension multiculturelle dans les scénarios pédagogiques

Certaines entreprises ou organismes travaillent avec des collaborateurs dans plusieurs pays. Faciliter la diffusion de modules à l’international permet de faire des économies importantes et d’uniformiser ses formations. Dans ce contexte, il est fréquent de devoir modifier la langue des scénarios afin de l’adapter aux différentes cultures. Pour réussir ce déploiement, les outils auteur doivent efficacement faciliter la traduction. Pour une plus grande cohérence des simulations aux quatre coins du globe, où les codes culturels sont différents, les scénarios doivent intégrer des personnages spécifiques aux différentes langues et cultures ciblées.

5) Des expériences disponibles sur les différentes plateformes

Avec l’avènement de la mobilité et d’un usage toujours plus conséquent des smartphones, des tablettes et des ordinateurs. Selon Orange et OpinionWay, « 86 % des Français utilisent ces outils dans leur quotidien ». Le logiciel auteur doit faciliter le déploiement sur l’ensemble des supports. Dans le cas où vos salariés sont amenés régulièrement à voyager, permettez-leur de s’entraîner avec des modules même s’ils n’ont pas de connexion. Ils pourront développer leurs compétences librement et même en dehors de leur lieu de travail.

6) Assurer le suivi des performances des apprenants

Pour les formateurs et les managers, le logiciel auteur doit permettre une analyse du parcours des utilisateurs dans les différents scénarios pédagogiques. Ils peuvent alors remplir leur rôle de coach auprès des apprenants, grâce à l’évaluation fine du parcours complet de formation. Les outils ayant cette fonctionnalité donnent au formateur la possibilité de valider, modifier ou orienter dans les meilleures conditions l’apprenant, suivant ses résultats et les besoins du marché. Avoir des feedbacks réguliers et immédiats permet de repérer rapidement les problématiques de formation et d’apporter des évolutions au parcours de formation pour plus de pertinence.