Les Serious Games au service de l’enseignement pharmacologique : témoignage de l’UFR Pharmacie de l’université Paris Sud

  25 juillet 2019 |  La rédaction  Actualités logiciel auteur

L’UFR de Pharmacie de L’Université Paris Sud a entamé sa transformation digitale en introduisant dans le programme pour les étudiants la participation à des simulations immersives de type Serious Games. L’expérience ne s’arrête pas là : le procédé inverse est aussi mis en place : la conception de ces dispositifs par les étudiants eux-mêmes ! Marie-Sophie Noel-Hudson et Marie-Françoise Bernet-Camard nous expliquent les avantages pédagogiques de ces nouvelles méthodes d’apprentissage.

Pourquoi se lancer dans les Serious Games POUR les étudiants ?

L’utilisation de Serious Games dans l’enseignement favorise l’engagement des apprenants en se rapprochant de leurs usages quotidiens (Jeux vidéo, téléphones, ordinateurs). Par le biais de méthodologie comme l’apprentissage par l’erreur (ou tâtonnement), les étudiants peuvent essayer des cas pratiques sans aucune prise de risque pour le patient. Proches de la réalité de leur future vie professionnelle, ces simulations permettent aussi de s’exercer à des situations comme celle de la vente en comptoir pour laquelle il était impossible de s’entraîner avant faute … de boutique !

Pourquoi se lancer dans les Serious Games PAR les étudiants ?

Inverser les rôles traditionnels et mettre les étudiants en position de concepteurs de supports pédagogiques est une forme de « pédagogie inversée » (ou « classe inversée ») et a été très appréciée de tous, élèves comme professeurs.
En effet, elle oblige les apprenants à chercher puis à maîtriser un sujet avant d’être capable de pouvoir l’expliquer à leurs pairs. Ils découvrent aussi les coulisses du travail d’enseignant et apprennent une nouvelle posture : celle de professeur ! Enfin, en plus d’un facteur de motivation supplémentaire dû à la nature gamifiée et digitale de l’exercice, c’est un réel travail collaboratif qui a pu être mis en place, favorisant les échanges riches entre apprenants.

Nous vous proposons de retrouver ces projets de Serious Game et simulations dans une vidéo réalisée par l’UFR illustrant le type de contenus réalisés

Eric Fouassier, professeur de l’UFR

VTS Editor, le logiciel de conception de simulations immersives pour l’Education

Dans leur article, Marie-Sophie Noel-Hudson et Marie-Françoise Beret Camard présentent l’outil auteur utilisé par les étudiants : VTS Editor, l’un des 3 acteurs de la suite Virtual Training Suite. « […] VTS Editor de Serious Factory présente de nombreux avantages du fait de son ergonomie et des fonctionnalités associées (variables, création de décors personnalisés). Il permet de simuler des situations dans un contexte professionnel ou autre avec des personnages virtuels. Il ne nécessite aucune compétence graphique ou technique…. La prise en main est relativement facile, et les scénarios peuvent être exportés sur ecampus sous format SCORM ou sur une plateforme dédiée gratuite VTS Player. Cette dernière permet de télécharger le jeu et de s’affranchir de la connexion wifi une fois qu’il est téléchargé. L’évaluation des étudiants peut être quantifiée via ecampus mais également par une nouvelle plateforme en cours de développement (VTS Perform). »
Grâce à la simplicité d’utilisation de VTS Editor, Marie-Sophie Noel-Hudson, la gestionnaire des licences au sein de l’université est aussi capable de former les nouveaux utilisateurs à la création de Serious Games et autres simulations immersives sans même nous demander d’aide !

Vous pouvez retrouver nos différentes offres réservées spécialement au monde de l’Education (onglet « Education ») qui vous font bénéficier de toute la puissance de Virtual Training Suite à un prix adapté !